CAP SUR LA CHAPELLE SAINTE AUSTREBERTHE

Cap sur la chapelle Sainte Austreberthe, objet de tous les soins des Asalfiens depuis le lancement, au mois de mars, de la souscription pour sa restauration.

 

La promenade autour de la chapelle et dans les bois alentours a permis de constater d’une part l’urgence des travaux à entreprendre pour la sauvegarde du bâtiment et d’autre part le mauvais entretien du chemin communal qui le borde. Entièrement marécageux et complètement impraticable à quiconque, même revêtu d’un scaphandre. Il serait intéressant que l’ASALF puisse proposer une action à la municipalité de Saint-Denis-le-Ferment pour la remise en état de ce chemin.

 

Les Asalfiens se sont ensuite transportés au bord de la Lévrière. Ils ont emprunté la passerelle édifiée par la sucrerie d’Étrépagny pour dissimuler les canalisations destinées à faire passer les eaux sales dans les champs d’Hébécourt-le-Haut après lavage des betteraves. Puis ont suivi le chemin communal qui rejoint le chemin de la Reine Blanche. Cette promenade a mis en lumière, là encore, le mauvais entretien de ces précieux chemins communaux, envahis de ronces, d’orties, et de troncs et branches d’arbres morts barrant le passage. Néanmoins, on a pu constater combien il était agréable de les arpenter, quels que soient le temps et la saison. Il est vraiment important et pressant de les réhabiliter : un chantier à initier et à suivre.